L'éveil au monde sonore et musical de la petite enfance

Les dispositions naturelles des enfants envers le monde sonore sont, à l’évidence, un terrain fertile et utile à leur épanouissement et leur devenir.

" En présence de la musique et du rythme, tous les enfants chantent, frappent des mains, dansent, sourient et sont heureux "

 

En effet, la musique exalte l’élan de la vie intérieure, crée un climat favorable à l’éveil des facultés maîtresses de l’être humain (amour, sensibilité, volonté, intelligence et imagination créatrice), favorisant leur développement.

 

Il est désormais reconnu que la part du sonore tient une place prépondérante dans le développement sensoriel et psychomoteur du petit enfant. La construction de ses repères dans l’espace et le temps est liée à son écoute ; sa perception du tempo, sa mémoire des timbres et des intonations remontent à son vécu intra-utérin : tout pour lui fait musique, mais plus encore la voix de sa mère et de ses proches. Dans le langage même, l’intonation, la mélodie de la phrase, son rythme propre prennent sens plus que les mots.

Ainsi attend-t-il de l’adulte mieux qu’un simple écho, une réponse où celui-ci engage quelque chose de lui même, de ses propres racines musicales et de ses passions. »

 

D’autre part, à l’âge où l’enfant commence à acquérir une certaine autonomie par le déplacement et la communication verbale naissante, les activités d’éveil, sans pour autant devenir une fin en soi, doivent pouvoir s’intégrer à son éducation au sens large et participer à son développement de façon naturelle.